Translate

samedi 2 février 2019

La grippe arrive


 

D'après le réseau Sentinelle, la grippe est bien présente en région PACA (Voir ici)

Comment la médecine chinoise combat-elle les microbes et les virus?
Ce qui suit est une vision simplifiée des mécanismes des maladies afin que ce soit accessible au grand public.
Les étudiants en MTC se réfèreront au SU WEN. 
 
Une année "chinoise" est découpée en cinq mouvements -que nous appelons pour simplifier "saison" et en 6 périodes.
Les "saisons" chinoises ne correspondent pas exactement aux saisons occidentales mais on emploie le terme de saison pour simplifier.
Ce que nous appelons "printemps"en Occident, commence début février et correspond en fait au mouvement "Vent".
La qualité du vent est sa mobilité, sa propension à s'élever et aller vers le haut du corps.
Il se mélange également avec les autres excès climatiques que sont la sécheresse, la chaleur, le froid, l'humidité, feu.
C'est l'élément vent, qui de part sa mobilité, apporte virus et microbes.
Le "vent" est également associé aux courants d'air.
les systèmes de chauffage comme les climatisations réversibles sont associés aux "courants d'air", attention à bien nettoyer ce système régulièrement.
Le Vent est ainsi vecteur de toutes les maladies, en particulier, des épidémies, dans le cas qui nous intéresse.
Le vent (et un autre excès climatique par exemple le vent et le froid), s'infiltre rapidement et facilement dans toutes les ouvertures corporelles.
Selon le terrain de la personne, les excès climatiques vont se transformer en telle ou telle maladie.

Il est donc primordial de renforcer le corps: c'est vraiment une spécialité de la médecine traditionnelle chinoise, j'affirme qu'aucune autre technique de soins, à l'heure actuelle, ne l'égale dans ce domaine.

Le vent est également rattaché à l'élément BOIS.
Le Bois aime se déployer, il pousse (vers le haut). Il pourra avoir ses manifestations pathologiques dans le haut du corps.
Le printemps en médecine chinoise correspond au mouvement "BOIS".
Or le poumon -c'est à dire tout le système ORL et une partie du système immunitaire- doit contrôler le Foie pour que l'énergie circule harmonieusement.
Si elle circule harmonieusement, les maladies n'apparaissent pas ou sont bien combattues.
Si le Poumon est un peu faible, il n'arrive pas à bien contrôler l'énergie du Foie et cela peut occasionner des "flambées", les maladies arrivent.

Pour qu'il y ait harmonie, il est également nécessaire que l'énergie de l'année en cours soit en correspondance avec les énergies "climatiques".
Ainsi lorsque l'on souligne que le temps est "détraqué", ce n'est eut être pas tout à fait exact car cela peut correspondre à des mouvements normaux -mais que nous jugeons comme anormaux tant notre impatience est grande d'avoir meilleur temps-par exemple un regain de froid là où la période se radoucit, du vent au début de l'été etc....
Pour savoir si le temps est détraqué, il faut avoir recours à des statistiques sur plusieurs années et décennies.


Durant la période du 20 janvier 2019 au  21 mars, le Su Wen (livre le plus ancien de la médecine chinoise) nous indique en correspondance avec l'énergie de l'année 2019 que: le froid est particulièrement intense avec des risques de décès pour la population.

Cela signifie que les épidémies  vont faire leur apparition.

La grippe est caractérisée par plusieurs signes comme:Lire ici

Les personnes atteintes de cancers, les personnes âgées, fragiles ou ayant des maladies qui se compliqueraient avec la grippe devront être précautionneuses et se faire vacciner.

Par quoi commencer (tout seul)?
La suite de cette rubrique vous indique quelques pistes et idées mais ne remplace pas un avis médical. Vérifiez auprès de votre médecin traitant ou de votre pharmacien que vous pouvez prendre ces compléments alimentaires.
Surtout si les symptômes persistent au delà de 48h, demandez un avis médical.
Les symptômes de la méningite peuvent être commun avec ceux de la grippe.

Première chose: se nettoyer tous les jours le nez avec une solution adaptée.
Vous pouvez déjà assainir les intestins et augmenter le tonus immunitaire en prenant des gélules de levure de bière vivante (à remettre au frigo après ouverture). 
Elle contient des micro-organismes de l'espèce Saccharomyces cerevisiae. En général, la prise est de deux à trois mois.
Aujourd'hui, en l'état actuel de l'alimentation moderne, du stress, il est très difficile de garder une flore intestinale saine sur le long terme. Quelques cures peuvent être d'un grand secours.
Se confirmer aux indications du fabricant pour les doses journalières.
J'attire votre attention sur le fait que la levure de bière vivante peut être contre-indiquée dans certains états inflammatoires de l'intestin.

L'extrait de pépins de pamplemousse est également intéressant (se conformer aux recommandations du fabricant pour les doses journalières) pour les maux de gorge débutants par exemple.

Si vous avez des oppressions thoraciques légères (sans causes médicales comme des problèmes cardio-vasculaires): tisanes avec des écorces (mandarine, citron), épices... 

Si vous avez les yeux rouges le matin, des sensation de tête serrée, des sécrétions aux yeux le matin au réveil, du cérumen plus jaune et foncé que d'habitude, le teint rouge, soif, vous pouvez boire de la fumeterre une à deux fois par jour pendant 3, 4 jours.
La fumeterre régule Foie et vésicule biliaire.
Elle est contre indiquée en cas d'obstructions des voies biliaires, d'hyper-tension (Lire ici
En cas de doute, demandez à votre médecin ou pharmacien. 
 

Cependant, si vous avez une faiblesse côté résistance aux agents pathogènes (comme moi), cela risque de ne pas suffire...
 
Prévention en médecine traditionnelle chinoise:
La médecine traditionnelle chinoise stimule grandement les défenses immunitaires.
L' Acupuncture a été formellement identifiée comme un des moyens naturels pour booster son immunité mais on pourrait rajouter la moxibustion (procédé pour réchauffer et faire circuler), les plantes chinoises, les massages chinois et aussi le Qi Cong.
Une bonne séance de prévention prendra en compte l'énergie de l'année en cours mais aussi votre état du moment au niveau physique, émotionnel et énergétique.
Nous pourrons également rajouter quelques conseils malins en nutrition car l'alimentation reste un des premiers piliers du corps.

Combattre la grippe


Le méridien du Poumon contient des points intéressants pour enlever les oppressions thoraciques, diminuer la toux, stopper les mucosités (toux avec mucosités), apaiser la gorge en feu, dégager la sphère ORL.
D'autres points dans le corps ont des actions "anti-fièvre", apaisement de la soif.
D'autres ont des actions de tonification générale (fatigue et convalescence).
D'autres agissent sur les transpirations (faire transpirer pour dégager les microbes ou diminuer la transpiration excessive après avoir calmé les agents pathogènes).
D'autres vont agir sur les courbatures par dégagement des agents pathogènes qui parcourent les méridiens.
Si vous avez un traitement allopathique (par exemple en cas de sur-infection), il est intéressant de venir faire une séance d'acupuncture (ou de moxibustion) pour optimiser ce traitement et surtout recouvrir plus rapidement la santé.
Ainsi, nous éviterons ou raccourcirons les moments pénibles après la grippe où nous sommes patraques, courbatus, fatigués et quelque fois déprimés...


La santé en médecine chinoise est la capacité d'adaptation du corps aux agressions externes et internes.
Et ça, la médecine traditionnelle chinoise sait très bien faire.

Si on doit se faire vacciner
Attention la grippe n'est pas anodine et tue chaque année en France.
Le plus sage serait de faire de la prévention très en avant mais si c'est trop tard et que l'on doive se faire vacciner- en particulier dans les cas des personnes exposées (voir plus haut), et que vous êtes éventuellement inquiets des possibles effets secondaires, vous pouvez faire une séance d'acupuncture (ou de massages Tui Nas) pour évacuer les déchets dus aux vaccins en particulier si votre corps a tendance à "accumuler" des toxines.
Dans ce cas, nous nous concentrerons sur des points spécifiques du méridien de l'estomac, du gros intestin, de l'intestin grêle, de la rate....
En médecine chinoise, la Rate, l'estomac règlent l'assimilation des aliments, des boissons, des médicaments,  des vaccins etc....
Le méridien du Poumon pourra être également tonifier.

A propos du vaccin
Le Pr Bruno Lina, qui s'est exprimé sur Franceinfo, indique que les données actuelles montrent que le vaccin protège bien contre le sous-type H1N1, mais pas contre toutes les souches du sous-type H3N2. D'où l'intérêt, selon mon avis, de travailler en amont sur de la prévention.


Sources:
Su wen, chapitre 69
https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/vaccins/vaccin-contre-la-grippe/grippe-le-vaccin-ne-couvre-pas-toutes-les-souches-en-circulation_26386.html





lundi 7 janvier 2019

Mal aux Reins: les 6 choses qui soulagent


Les Reins sont les organes phares de la saison hiver, qui selon le calendrier soli-lunaire chinois, commence vers le 7 novembre et se termine entre le 20 et le 21 janvier.

Les reins correspondent à l'élément "eau".
L'eau appartient au Yin, cela évoque le froid, la direction Nord, la fluidité, la souplesse, la condensation, le mouvement vers le bas...
Il faut bien comprendre que la médecine traditionnelle chinoise a une vision dynamique de la vie.
Lorsque l'on parle d'un organe, c'est plutôt pour décrire des fonctions, fonctions qui vont s'exprimer grâce aux méridiens d'acupuncture.

L'état (énergétique) des Reins peuvent se voir par le teint, la palpation des pouls chinois, la langue; l'observation de la couleur et de la qualité de la peau dans certaines zones du corps.

Avant qu'il y ait "insuffisance rénale", il y a eu tout un tas de signes avant-coureurs-selon les critères de la médecine traditionnelle chinoise qui doivent alerter comme des douleurs répétitives dans la zone lombaire par exemple.

Selon les chinois "antiques", un déséquilibre énergétique, puis une maladie peuvent subvenir  à cause d'une alimentation incorrecte, un mode de vie, des habitudes néfastes et pas seulement à cause de la génétique ou le "pas de chance".
C'est pourquoi l'hygiène de vie tient une place primordiale pour ralentir des causes de maladies futures ou les arrêter s'il est encore possible.

Voici quelques conseils que vous pourriez mettre en place pour le bien-être de vos reins.
Attention: ces conseils s'appliquent aux personnes ne souffrant pas d'insuffisance rénale ou de calculs rénaux, pour elles, il faudra mettre en place d'autres conseils donnés par leur médecin référent.
La médecine traditionnelle chinoise est une médecine complémentaire; elle ne vous dispense pas d'un avis médical.
En cas de douleur violente, persistante, de fièvre, merci de consulter un docteur en médecine.




Boire régulièrement de l'eau à température ambiante, de préférence tiède l'hiver (tisanes, décoctions).
 L'hiver, buvez de l'eau tiède; le chaud, le tiède est en effet un élément Yang (le yang est la chaleur) qui va aider lorsque la saison est froide.
Il est déconseillé en général de boire soit glacé soit trop chaud afin de ne pas léser l'estomac.
L'estomac produit une grande quantités de liquides corporels et les reins gèrent les liquides du corps.
Pas de café ni de thé en excès car le thé est un diurétique qui, à la longue, si pris en excès, risque de fatiguer les reins.
Le café, en excès, peut provoquer palpitations, insomnies et fragiliser les muqueuses intestinales.
Il est préférable de boire en dehors des repas pour éviter de "noyer" le feu digestif (notre capacité de digestion).
La dose recommandée est 2 litres par jour: boisson du matin, fruits, légumes et liquides, EN TOUT= 2 litres (hors exercices physiques où il faut boire plus).
Uriner permettra de vous décharger des déchets toxiques et évitera ainsi de nombreuses infections.


Se masser la zone lombaire
 Vous pouvez vous masser cette zone en enserrant votre taille avec vos pouces et en plaçant vos mains, le long de la colonne vertébrale et en frottant énergiquement des deux côtés jusqu'à ressentir des picotements très agréables.
Vous pouvez le faire le matin, au réveil, par exemple ou plusieurs fois par jour si vous en ressentez le besoin. 



Faire cet autre exercice ultra-simple: 


Pratiquer une activité physique tous les jours 
Oui je ne suis pas très originale en vous disant cela et pourtant, c'est tout bête: que se passe-t-il lorsqu'on grossit, en particulier dans la zone abdominale? hé bien, "on" a mal au dos!
En effet, la masse graisseuse tire vers l'avant et vers le bas et sollicite ainsi les muscles du bas du dos.
Réduire vos apports caloriques, que ce soit en pesant vos aliments ou en mangeant moins, davantage léger et pratiquer une activité physique de 30 minutes tous les jours permet de soulager les douleurs lombaires voire de les supprimer si l'excès de poids "abdominal" en est la cause.
Danser, marcher, faire du vélo aident beaucoup, pour ne citer que ces 3 exemples.



 S'alimenter correctement
La nutrition est un art de maîtriser nos besoins par rapport à notre activité, la saison, l'âge, le sexe, la condition physique, les éventuelles maladies etc..
Je vous laisse consulter les trois articles de mon blog qui traitent de la nutrition en hiver...
l'alimentation anti-tour de rein
Pour finir...
J'ai listé ici quelques conseils qui sont loin d'être les seuls.
Commencez par cela.

Si malgré tout cela, la gêne est régulière ou persistante, l'acupuncture peut grandement vous aider.
La douleur est une très grande indication avec cette méthode.
L'acupuncture est une des techniques de soins de la médecine traditionnelle chinoise.
Elle est naturelle et est pratiquement sans effets secondaires (parfois on ressent un picotement ou une légère fatigue après la séance) et surtout sans effets secondaires nuisibles et ça c'est son ATOUT majeur!


Voici quelques conseils en médecine conventionnelle:
https://www.docteurclic.com/conseil-pratique/mal-aux-reins-que-faire.aspx
N'oubliez pas: toute douleur persistante, ou avec fièvre ou violente doit vous faire consulter un docteur en médecine.
 

jeudi 6 décembre 2018

Fini les tours de reins! Adoptez l'alimentation qu'il faut!

D'après le calendrier énergétique chinois, l'hiver 2018 a commencé le 7/11 et se terminera entre le 20 et le 22 janvier 2019. Il y a quelques jours "d'inter-saison" avant le printemps qui se situe début février.
Il serait d'ailleurs plus exact de parler de "mouvements" plutôt que de saisons. Les mouvements influent la présence de vent, chaleur, sécheresse, humidité, froid, feu. Une saison ou mouvement est plus marqué suivant les périodes, sachant que cela peut se mélanger avec d'autres mouvements. 
Hé oui! Les climats, comme la vie, n'ont rien de statique.   
Aussi, conclure que le temps est déréglé s'il y a un regain de froid, un redoux ou du vent ne veut pas dire grand chose. Cela peut être tout à fait normal selon l'année (ici je ne parle pas du réchauffement climatique qui lui est bien attesté grâce à des faits observables et mesurables).
Les saisons du calendrier chinois incluent les influences lunaires et solaires. 
Ce calendrier était destiné à choisir au mieux les périodes de semailles par exemple. 
L'empereur aussi appelé fils du Ciel (aucunement dans un sens biblique mais pour indiquer sa puissance et sa reliance) était le maître du calendrier. C'est lui qui décidait de tout grâce à ce calendrier (voir mon article sur la première horloge du monde ici:
La première horloge du monde...est chinoise!






L'hiver correspond aux Reins d'après la médecine traditionnelle chinoise.
Nous allons découvrir quels sont les aliments qui tonifient les reins et plus particulièrement la zone des lombes qui lui correspond.


Voici une liste des aliments qui bénéficient aux Reins:
les produits de la mer et plus particulièrement les moules, crevettes, huîtres, la seiche, le poulpe.
Les produits de la mer appartiennent à la saveur "salée".
La saveur salée bénéficie aux Reins.


Ces autres aliments ont également la saveur salée: l'avoine, l'orge, huître, canard, le miso, le jambon, le pigeon, le porc.
Parmi ceux ci, citons les rognons de porc qui sont "champions" toute catégorie, préparé avec des condiments qui renforcent son action (voir recette plus bas), pour tonifier avantageusement le Yang des reins...
Vous avez froid, vous êtes fatigué, vous souffrez de mal de dos fréquents, vous avez une libido en berne, avec un fonctionnement "au ralenti" du corps: mangez des rognons!
Vous le savez sans doute, la saison hivernale met à mal le Yang (le yang réchauffe, fait circuler) et plus particulièrement le "yang" des reins pour ceux qui ont des prédispositions (fatigue, frilosité, mal de dos récurrent, peau fraîche dans la zone des lombaires).
Les reins gèrent également la sexualité.
Pour ceux et celles qui ne mangent pas de viande, les châtaignes ont des propriétés intéressantes également.
Par extension, les marrons aussi.

Pour préparer les rognons et d'autres plats qui renforcent les reins, suivez le guide:
Poivre de Sichuan


Recette 1 : "Fleurs de Rognons à la muscade" (1)
2 rognons de porc ou de mouton (si possible élevage "bio ou respectueux des besoins et du bien-être des animaux)
Noix de muscade, poivre de Sichuan, 10 pièces de badiane, vin blanc, sel
Découpez les rognons en cube puis chaque morceau en fleur (2)
Décocter la badiane dans de l'eau bouillante pendant 30 minutes, utiliser la décoction pour blanchir les rognons.
Dans un wok, faire chauffer de l'huile avec les graines de poivre de SICHUAN, les retirer lorsqu'elles deviennent brun foncé.
Sautez les rognons dans l'huile, ajoutez la muscade râpée, saler.
Bien mélanger et retirer du feu immédiatement.
Cette recette tiédit les reins, renforce le Yang et tonifie la rate.
Elle est une aide efficace pour la fatigue (par vide de yang rate et reins), la lombalgie chronique (par vide de yang des reins), la diarrhée matinale (5 h du matin) ou les diarrhées chroniques, les deux par vide de yang reins et rate.
Le vide de yang se caractérise par: frilosité, extrémités froides, fatigue, visage pâle, soif de boissons chaudes.
Si vous avez des bouffées de chaleur, des chauds et froids, soif de boissons fraîches ou froides, de la fièvre, le visage rouge, ne prenez pas cette recette.

La muscade et la badiane sont classées dans les saveurs piquantes et sont de nature tiède: réchauffent, activent le qi et le sang.
La muscade est connue pour ses propriétés anti-diarrhéiques dans la phytothérapie chinoise (nom: Rou Dou Kou).
Les rognons sont classés dans les saveurs salée et douce et de nature neutre.
Le salé bénéficie aux Reins, le doux à la rate.
La rate gère les intestins en médecine traditionnelle chinoise.
Attention: les rognons de porc sont contre-indiqués pour les personnes souffrant de cholestérol.
Les rognons de mouton ont une action de renforcement des os.
De même, le mouton est déconseillé en cas de cholestérol ou de présence de fièvre, urticaire, grippe, rhume ou une constitution "yang" comme visage rouge, soif, chaleur interne comme sécheresse, agitation, colère etc...
Le poivre de sichuan est classé piquant et chaud. Réchauffe davantage que la badiane et la muscade, des trois éliment le "froid" dans le corps.
La badiane avec sa saveur anisée est réputée comme antalgique des organes situés dans le bassin, en particulier les intestins.
Sa saveur douce (saveur douce et piquante) relâche les tensions et les douleurs.
Attention de bien nettoyer les rognons avant usage: voir (2)

Recette 2:"Noix sautées aux ciboules chinoises" (1)
50 g de noix, 500 g de ciboules chinoises ou blancs de poireaux
Faire dorer les noix dans de l'huile de sésame, réserver.
Couper les ciboules (ou le blanc de poireaux) en tronçons, les faire sauter avec les noix.
Lorsque les ciboules sont cuites, assaisonner.
A consommer avec du riz.
Cette recette tiédit et tonifie le Yang pour les cas de baisse de libido, fatigue, douleur et faiblesse des lombes.
Les noix sont classées: saveur douce et nature tiède, méridiens bénéficiaires, reins et poumons.
Les noix renforcent les fonctions urinaires et sexuelles (par vide de qi des reins), soulagent les lombalgies, la faiblesse ou douleurs des jambes (par vide de qi ou de yang des reins).
c'est un stimulant cérébral également.
La ciboule chinoise (ou ciboulette chinoise, Alium Tuberosum) est classée: doux, piquant, tiède; bénéficie aux méridiens de la rate, estomac et foie.
Tonifie les reins, renforce le Yang.
Elle mobile et active le sang (saveur piquante).
Le blanc de poireau (le blanc fait référence au poumon et à la saveur piquante) est tiède, doux et piquant. Le doux relâche les tensions et les douleurs, le piquant active et le tiède réchauffe.

Alium Tuberosum


Sources et ressources:

(1): "A la découverte de la diététique chinoise" de Josette Chapellet, Guy Trédaniel Editions, pour les professionnels de médecine traditionnelle chinoise
(2): https://www.atelierdeschefs.fr/fr/techniques-de-cuisine/447-preparer-des-rognons.phpMEDECINE 

Livre tout public: "DIETETIQUE CHINOISE ET CUISINE FRANCAISE- Recettes de santé" de Michel Philippe RASTOUL



lundi 29 octobre 2018

LES ALIMENTS QUI TONIFIENT ET RECHAUFFENT

Nous voici déjà en hiver...
L'hiver est une saison où on cherche l'énergie "yang" partout où on peut la trouver.
Le Yang mobilise, réchauffe, éclaire, c'est aussi une partie de l'énergie défensive-dans sa capacité à se mobiliser rapidement pour combattre les microbes et les virus.
Elle vient en partie de l'alimentation.


L'hiver correspondant à l'énergie des Reins en médecine traditionnelle chinoise.
Organes précieux, ils représentent l'héritage familial en matière de santé, de caractéristiques physiques et autres, ce qui est précieux, stocké...
Les reins gouvernent les os, les dents, l'eau du corps, celle qui sera expulsée par la vessie -sous commandement des reins- mais aussi celle chargée de circuler dans le corps (lymphe, une partie du sang etc..).
Ils représentent également la sexualité, la fertilité...

Les produits de saveur salée bénéficient aux reins: les produits de la mer mais pas que...
Par exemple le canard (saveur salée et nature fraîche) bénéficie aux reins mais on le consommera plutôt au printemps ou si l'automne est "chaud".
En hiver, nous consommerons plutôt des aliments de saveur salée et de nature tiède (le tiède réchauffe, mobilise doucement le Qi et le sang).
Attention la saveur salée ne s'adresse pas uniquement au "sel de table": celui-ci doit être consommé avec parcimonie.

La nature tiède des aliments réchauffe mais aussi mobilise: c'est important dans un mode de vie moderne où l'on "stagne" beaucoup.
55% des Français estiment rester assis au moins 5h dans une journée normale (source https://www.attitude-prevention.fr/donnees-chiffrees/etude-2018-sedentarite-activite-physique-sante-europe).
La durée de l'activité physique recommandée est de 30 minutes tous les jours et en particulier une activité plus intense le week-end (1 à 2h et plus pour ceux et celles qui le peuvent).
De manière générale, les Européens sous-estiment l'impact de la sédentarité sur leur santé.

C'est dire si la manière de s'alimenter, cet art finalement, est un complément important pour une santé harmonieuse.


Quelques aliments intéressants ci-dessous: 
(bien entendu, vous enlèverez de la liste les aliments qui ne vous conviennent pas pour des raisons médicales, religieuses, politiques ou philosophiques):

Aliments de nature tiède et de saveur salée:
-crevettes et moules

Aliments de saveur salée et de nature neutre (le neutre convient à toutes les saisons):
- huître, ormeau
- porc (sang, coeur, rognons, viande) et jambon (attention à la charcuterie)
- pigeon
- sang de poulet
- avoine, 
- orge miso (en savoir plus sur le miso)
- poulpe et seiche



Quelques idées de recettes qui nous font du bien
Comme d'habitude, ce qui va suivre ne remplace pas un avis médical.
Ce sont des exemples de nutrition selon la médecine traditionnelle chinoise dans une optique de préservation de la santé.
Si vous avez le moindre doute sur votre état de santé et ce genre de cuisine, merci de vous rapprocher de votre médecine référent, en particulier si vous avez des intolérances ou des allergies.

Végétarienne
"Crémeux de lentilles, pommes de terre et épices" d'inspiration indienne
cuisson douce: 1H
pour deux personnes
2 tasses de lentilles vertes "prêtes à cuire"
un oignon, deux gousses d'ail
coriandre, cumin, curcuma, lait de coco
mélange pondichéry (épicerie bio): attention, ce mélange "pondichéry" contient du piment...
graines de sésame
quelques pommes de terre déjà cuites à la vapeur ( ou vous pouvez les faire cuire à la vapeur ou les faire bouillir; elles doivent être un peu fermes mais pas totalement fondantes car on devra les rajouter en fin de cuisson du plat).

Dans une casserole, faire dorer l'oignon et l'ail coupés en petits dés (petit feu).
Puis une fois fait, versez les lentilles avec une tasse d'eau.
Maintenez la cuisson à petit feu pendant toute la durée de la cuisson et rajoutez au fur et à mesure de l'eau pour bien faire cuire les lentilles sans les "noyer".
Ajoutez un peu de cumin et de curcuma.
Pendant ce temps, couper les patates en rondelles.
Concasser les graines de coriandre, les mettre à part.
Concasser les graines de sésame (une poignée) et les mettre à part.
10 minutes avant la fin de la cuisson du plat de lentilles, rajoutez le mélange "pondichéry",les patates coupées, les graines de sésame concassées et enfin le coriandre.
mélanger délicatement, à partir de ce moment, vous rajouterez avec parcimonie du lait de coco (le lait de coco végétal fait bien l'affaire); cela fera la préparation bien "crémeuse" et adoucira l'ensemble.
Le plat est prêt lorsque l'eau s'est évaporée suffisamment pour obtenir cet effet "crémeux".

Dégustez, c'est prêt!
Astuce: faîtes en une ration supplémentaire pour consommer le lendemain...
Analyse de la recette: j'ai déjà parlé des effets des épices dans d'autres articles donc je n'en parlerai pas dans les détails sauf pour répéter que celles-ci ont un effet "anti-septique", anti agents infectieux, réchauffent bien le corps, tonifient Qi et sang.
L'ail est connu pour ses effets préventifs contre les microbes.
En phytothérapie chinoise, le curcuma (Rhizoma Curcumae Longae) a des effets intéressants sur les "stases de sang", calme les douleurs (attention, je déconseille l'automédication, il vaut mieux prendre l'avis d'un.e spécialiste en phytothérapie chinoise).
En cuisine, je l'emploie comme tonique général.

De façon générale, les personnes frileuses avec un sentiment de fatigue, de lenteur dans la mise en train de la journée devraient trouver avantage de consommer les épices piquantes et tièdes comme le cumin, le coriandre, l'ail, la cannelle, le gingembre etc...en particulier si elles attrapent froid au moindre courant d'air frais.
Au contraire les personnes de type "yang" avec un visage rouge, de la colère facile, des brûlures d'estomac, des éruptions cutanées rouges, de la transpiration facile ou en période de ménopause, devront les éviter.
Pour être sûr, mieux vaut consulter un.e praticien.ne en médecine traditionnelle chinoise.

La pomme de terre, le sésame, les lentilles sont de saveur douce (tonifie le sang et le Qi).


 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Copyright Wikimedia Commons

Soupe de miso en petit déjeuner!
Oui! on peut déjeuner "salé" le matin, c'est même recommandé en période hivernale pour les "reins" selon la vision de la médecine traditionnelle chinoise...
Pour la définition de la saveur "salée" voir plus haut (ne prenez pas de "sel" le matin! mais des aliments bénéfiques aux reins comme le miso dont la saveur est salée)

Voici quelques explications et comment réaliser une soupe de miso vous-même:
misoshiru (soupe au miso)
Essayez vous verrez c'est très bon de commencer sa journée comme ça sans prendre des tonnes de café pour se réchauffer, sans avoir besoin d'un "faux" stimulant [comme le café, bis répétita] pour se réveiller et sans avoir besoin de "sucre".
Nous faisons souvent le contraire de ce qui est réellement bénéfique pour notre organisme par faute de temps et d'idées préconçues.
Attention au TOFU, certaines personnes, pour des raisons de santé, ne doivent pas en consommer; de plus sa nature fraîche, sa capacité d'humidification ne conviendra pas à tout le monde.


La pomme, fruit de saison...

En résumé...
Vous êtes particulièrement frileux, apathique, vous avez vite froid dès que vous ne bougez plus?
A vous de combiner les plats qui mélangent les aliments toniques des reins comme les moules, les crevettes, les épices et du riz par exemple...


Les autres aliments de nature tiède sont par exemple:
la citrouille, le potiron et famille, la pleurote, le poireau, le riz glutineux, l'orge, le millet, fenouil, câpre, ail, oignon...
Pour ceux qui consomment des protéines animales: anchois, anguille, beurre, boeuf, clam, crevette, faisan, foie de porc, fromages, moule, mouton, poulet et rognons de mouton...


C'est à vous de composer vos repas maintenant...
Soyez créatifs...

dimanche 23 septembre 2018

L'imagerie médicale confirme l'existence des points d'acupuncture!



Méridien poumon (à gauche) de l'image, puis le point EC6 et EC7 (péricarde 6 et 7) puis à droite les points du méridien du coeur
Voici un article de la revue  "Journal of Electron Spectroscopy and related Phenomena" qui indique que les points d'acupuncture sont parfaitement visibles avec des Scans CT!
Je me rappelle dire il y a quelques années dans mes conférences que la science confirmerait sous peu l'existence des points d'acupuncture, voilà c'est fait!
 
Le texte ci-dessous a été aimablement traduit par Anaïs PICART


Les scans CT révèlent les structures anatomiques des points d’acupuncture. Un scan CT est
une série de rayons X utilisés pour créer des images de sections transversales.
Dans cette étude publiée dans le “Journal of Electron Spectroscopy and Related
Phenomena”, des chercheurs ont utilisé l’imagerie CT à la fois sur des points d’acupuncture
(acupoints) et sur des endroits n’étant pas des points d’acupuncture (non-acupoints).Les scans CT ont
révélé une distinction claire entre la structure anatomique des non-acupoints et la structure
anatomique des points d’acupuncture. Les points d’acupuncture ont une plus grande densité de
microvaisseaux et contiennent un grand nombre de structures micro-vasculaires involutées. Les
non-acupoints n’ont pas montré ces propriétés.
Les chercheurs ont aussi remarqué que les techniques les plus évoluées de l’imagerie CT
utilisées dans cette étude permettent une imagerie en 3D améliorée avec un large champ de vue,
tout cela sans altération de l’organisme étudié. Cela améliore grandement les possibilités d’explorer
les tissus mous et a permis aux chercheurs de faire cette découverte importante.
On a prouvé que les points d’acupuncture ST36 (Zusanli) et ST37 (Shangjuxu) ont des
différences de structures très distinctes par rapport aux aires environnantes. A l’endroit de ces points
d’acupuncture, des densités microvasculaires avec des bifurcations « peuvent être vues très
clairement autour des vaisseaux sanguins épais », alors que les non-acupoints montraient peu de
vaisseaux sanguins épais, et peu de ces non points montraient des structures microvasculaires à
haute densité. Les points d’acupuncture montraient des structures fines avec des vaisseaux plus
larges qui font plusieurs douzaines de micromètres ainsi qu’une grande densité de vascularisation de
vaisseaux dès 15-20 micromètres. Cette structure n’a pas été trouvée dans des non points
d’acupuncture.
Les chercheurs notent que la taille d’un point d’acupuncture « peut être estimée par le
diamètre des agrégations micro-vasculaires ». Ils ont aussi commenté qu’une autre recherche a
trouvé des structures uniques de points d’acupuncture et de méridiens d’acupuncture grâce à l’IRM,
imagerie infrarouge, photographie thermale LCD, ultrasons et d’autres méthodes d’imagerie CT. Les
chercheurs ont aussi trouvé que beaucoup d’études qui utilisent ces approches technologiques ont
déjà montré que les points d’acupuncture existent. Ils ont noté que « la grande clarté, le large
spectre, la collimation élevée, la polarisation et la structure pulsée de la radiation de synchroton »
(caractéristiques du scan CT) ont facilité leurs découvertes. Ils ont conclu : « nos résultats ont encore
démontré l’existence des points d’acupuncture, et montrent également que ces endroits sont des
points spéciaux chez les mammifères ».
Dans une autre étude intéressante, les chercheurs ont utilisé un micro-détecteur d’oxygène
ampérométrique afin de détecter des variations partielles de la pression de l’oxygène à des endroits
différents de la partie antérieure du poignet. Les chercheurs ont conclu que la pression partielle est
beaucoup plus élevée au niveau des points d’acupuncture. Ci-dessous se trouvent des images de
l’étude mesurant l’augmentation de la pression partielle d’oxygène combinée avec un filtre montrant
la location des points d’acupuncture locaux. Les images cartographient les canaux du poumon, du
péricarde et du coeur ainsi que leurs points associés. Les points d’acupuncture P7 et P6 montrent
clairement un grand niveau de pression d’oxygène, au même titre que les autres points
d’acupuncture dans la même région.

Les mesures ont été effectuées lorsque les points n’étaient pas stimulés par des aiguilles,
mais lorsqu’ils étaient à l’état de repos avec absence de stimulation. Une découverte vraiment
unique, les points d’acupuncture montrent des caractéristiques de l’oxygène spécifiques.
Les points d’acupuncture et les canaux d’acupuncture sont donc un phénomène
scientifiquement mesurable dans plusieurs expériences.


Traduction : Anaïs PICART

lundi 17 septembre 2018

Oh ma douleur





Les consultations pour la douleur physique représente près des deux tiers des consultations médicales selon le site de l'Inserm (1).
Les douleurs chroniques touchent 30% de la population Française.

La douleur au sens large, est une indication majeure de la médecine traditionnelle chinoise.
La douleur est appelée "syndrome Bi" en médecine traditionnelle signifiant "obstruction".
En effet, c'est l'obstruction de l'énergie ou du sang qui ainsi sont moins bien distribués dans les méridiens et donc dans le corps qui entraîne la douleur.

Il va donc falloir "désobstruer".
Mais qu'est-ce que cela signifie?
En fait, le/la praticien.ne en M.T.C, à l'issue du bilan énergétique effectué en première séance, va surtout déterminer si cette obstruction - et donc cette douleur- est liée à une situation de "vide" ou de "plénitude".
Schématiquement et en simplifiant les différentes situations rencontrées fréquemment en cabinet, si la personne souffre d'une douleur chronique, ou récurrente nous allons nous trouver, le plus souvent, face à une situation de type "vide".
Si au contraire, la douleur est récente, les tissus tuméfiés, chauds, rouges, si la personne ne supporte pas la pression du toucher sur la zone douloureuse, nous sommes en face d'une situation de plénitude (ici plénitude chaleur].
Ces deux situations entraînent une action thérapeutique différente.
Oubliez le pochon de glace si la personne est dans une situation de "vide" avec présence de frilosité dès qu'elle est au repos par exemple.
En effet, la glace dans ce cas empirerait la situation en condensant et resserrant le flux d'énergie et de sang; dans ce cas il vaudrait mieux "réchauffer" par exemple à l'aide de la moxibustion.

Moxibustion sur un genou. Les moxas sont composés d'armoise. Ils sont placés soit directement sur la peau à l'aide d'un dispositif et d'une protection adhésive ou ils peuvent se présenter sous forme de bâtonnet que l'on approche sur la zone ou encore ils peuvent être placés sur l'aiguille d'acupuncture.

C'est le bilan de la première séance qui est fondamental pour déterminer quelles méthodes utiliser suivant les situations.
Selon, il convient soit de rafraîchir ou de réchauffer ou de tonifier ou de disperser.
Les méthodes sont nombreuses, l'acupuncture est certes la plus connue mais ce n'est pas la seule: moxibustion, massage, marteau fleur de prunier, ventouses...
C'est toute la puissance de la médecine traditionnelle chinoise qui stipule:
- une personne = une prise en charge individualisée 
C'est pour cela que la MTC est si efficace sur le court et le long terme.
Les méthodes employées sont naturelles et sans effets secondaires nocifs.

En pratique, les situations sont souvent celles d'un tableau "mixte" avec présence de "vide" et d"excès" en même temps.
Il faudra donc disperser l'excès [l'obstruction qui cause la douleur] et tonifier le vide.

Dans quel cas utiliser la Médecine traditionnelle chinoise (M.T.C) ?
La MTC est une médecine qui a au moins 5000 ans.
Elle peut être conseillée pour tout type de douleurs et de déséquilibres.
Elle s'intéresse à la vie de l'être humain, à son interaction avec son environnement dans le domaine physique, émotionnel, psychique.
C'est un ensemble d'éléments qui est regardé et éventuellement recadré comme des conseils pour améliorer durablement ses conditions de vie (hygiène de vie, alimentation, qualité du sommeil, rythme de vie etc..)
Les conditions de vie de la personne influencent directement de manière positive ou négative la santé: c'est un élément à bien comprendre.


En général, les gens qui viennent consulter ont tout essayé ou presque et c'est un grand challenge d'arriver à les aider!
Mais nous le relevons chaque jour.

Particulièrement dans le domaine des maladies chroniques, elle peut apporter des réponses et des solutions appropriées qui ne ruinent pas votre estomac comme peuvent le faire des antalgiques, ne convenant plus sur le long court.
Si le problème est récent par exemple des douleurs au pied survenant après des entraînements intensifs au foot, le problème peut être réglé rapidement en une, deux ou trois séances.
En fait, tout va dépendre de l'âge du sujet (car avec les années notre "Jing"diminue mais c'est à nuancer car certaines personnes ont beaucoup de ressources), de l'ancienneté, de la récurrence de la douleur et de la situation dans son ensemble.
Plus c'est ancré, plus cela peut prendre du temps (au delà de 3 séances) mais on a déjà vu des cas où cela peut être résolu rapidement, là encore cela dépend de la situation "énergétique de la personne".
Tout cela est expliqué clairement en cabinet de soins dès la première séance.


Au delà de tout ceci, il convient de se sortir des schémas "vite fait bien fait" qui ont largement prévalus par le passé mais dont on voit maintenant les limites.
La MTC n'est pas un service après-vente de la santé.
C'est un véritable soin complémentaire de notre médecine conventionnelle.
Osez prendre le temps de vous soigner, de vous écouter, de mettre en place de saines pratiques d'hygiène de vie.



En savoir plus
(1) https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/douleur

mardi 21 août 2018

Ma conférence du 1/09/2018 à l'I.P.C


Conférence du 1/09/2018 14h00
à l'Institut de Psychologie Contemplative
185 rue CORINDON, 13510 Eguilles
Cette conférence s'inscrit dans le week end découverte entièrement gratuit proposé par l'I.P.C
Programme week end découverte IPC


« Silhouette, poids et santé en médecine traditionnelle chinoise »



La MTC est une technique de soins datant de 5000 ans. 
Née en Chine, bénéficiant de médecins antiques exceptionnels qui restent encore des références dans le domaine de la cancérologie, l’obstétrique, la vaccination, la chirurgie, elle a exporté ses connaissances au Japon, Corée, Vietnam, Arabie et a été influencée par divers courants bouddhistes parmi lesquels l’Inde et le Tibet.




Elle a découvert l’énergie vitale qui circule dans des canaux énergétiques appelés méridiens.

Un nombre considérable d’essais cliniques aux Usa, G-B, Australie, Chine, Taïwan montre son efficacité sur plus de 400 maladies.

Dernièrement, les chercheurs ont visualisé les points d’acupuncture grâce aux rayons X.




Durant cette conférence, nous allons voir en quoi les différentes formes de silhouettes peuvent nous donner des renseignements sur cette énergie vitale et comment l’énergie qui stagne peut engendrer une prise de poids.

Les phénomènes de sur-poids et d’obésité sont en constante augmentation dans les pays occidentaux.

Est-ce seulement un problème de calories alors que nous mangeons, globalement de moins en moins ?

Qu’est-ce qu’une alimentation équilibrée en MTC ? Vraiment 5 fruits et légumes par jour ?

Comment le stress, la qualité du sommeil, notre environnement mais aussi certaines périodes de notre vie peuvent-ils directement impacter notre poids selon la vision globale, originale et subtile de la MTC ?

Nous prendrons un temps d’échanges en fin de conférence.




Alice Tamaccio est praticienne en médecine traditionnelle chinoise depuis 2002. Après des études scientifiques et une immersion dans le monde des médias, elle s’est naturellement tournée vers la médecine chinoise et le taoïsme comme faisant partie de son chemin.